lundi 21 juin 2010

Secret Chiefs 3 - Satellite Supersonic vol. 1

Secret Chiefs 3 : le spoutnik du rock

A défaut de voir arriver le Book of Souls que l'on attend depuis 2004, les Secret Chiefs nous gâtent ces temps ci en augmentant radicalement la fréquence de leur production. Après Xaphan, les quatre vinyles 7'', Le Mani..., voici la compil' des 7'', avec des titres des sous-groupes UR, Ishraqiyun et The Electromagnetic Azoth.

Evidemment, l'album n'est pas accueilli de la même manière par les heureux possesseurs des quatre 7'' et par les autres, qui n'ont que deux "vrais" nouveaux titres à se mettre sous la dent. Ne revenons pas sur la promesse de ne pas ressortir ces morceaux en CD, et goûtons notre plaisir de découvrir 1) deux titres complétement nouveaux, 2) un titre de 2004 fortement remanié, et 3) deux titres légèrement remaniés.

Commençons par les tout nouveaux titres. Le premier est estampillé Ishraqiyyun, et s'intitule Balthasar, Melchior et Caspar (les rois mages de la tradition chrétienne). Un bon morceau dans la lignée de ce qu'on attend des Chiefs sous cette formation, avec instruments orientaux et mélodie entraînante. A noter la présence de petits bruitages électroniques très proches de ce qui se fait dans la Messe pour le temps présent de Pierre Henry.

Le deuxième "nouveau" titre sort en réalité du grenier de Spruance, puisqu'il était déjà paru en 2000 sous l'improbable nom de "The secret mausoleum of mankind: fetish miniatures of the suicided races". Le morceau n'a plus grand chose à voir avec la production actuelle du groupe, mais n'est pas sans intérêt. Assez bordélique pour commencer (ami de l'impro bruitiste bonjour), le morceau finit par nous apporter notre lot de musique orientale, de changements de rythmes et de surprises. Sympathique.

Quant au titre fortement remanié, il s'agit de Anthropomorphis: boxleitner, paru initialement sur Book of Horizons, et joué dans une version "UR pure", avec moins d'overdubs et de fioritures, et surtout la guitare et la basse en vedette. Cette version ne révolutionne pas l'univers des Chiefs, mais renouvelle bien le plaisir qu'on avait à écouter la version originale.

Les deux titres remaniés sont Ubik et Kulturvultur, initialement sortis en vinyle 7''. Les modifications sont relativement mineures, mais nécessaires dans le cas de Ubik qui aurait mal supporté le passage direct en CD. Ce dernier titre est le symbole de ce qu'est Satellite Supersonic vol. 1 : une compilation de morceaux plutôt qu'un nouvel album. Autant je trouvais Ubik passionnant dans sa version 7'' (en tant que morceau unique), autant il a du mal à trouver sa place dans le fil d'un album auquel la dominante UR donne un côté plus entraînant.

Les titres restants, Circumambulation (UR), The Left Hand of Nothingness (The Electromagnetic Azoth), et Balance of the Nineteen (Ishraqiyun) sont très proches de leur version vinyle (à quelques retouches près). A noter que Balance... est une version ralentie d'un titre que l'on retrouvera sur (le tant attendu) Book of Souls.

Pour finir, on remarquera que la mention volume 1 dans le titre laisse entendre qu'on peut s'attendre à au moins une deuxième compilation. Ca explique la mise au chaud des très bons titres Halloween, Drive et Labyrinth of Light pour la suite.

Les fans des Secret Chiefs se séparent en deux groupes qui vont acheter l'album de toute manière. Ceux qui n'ont pas les 7'' auront du plaisir à découvrir sept nouveaux titres (indispensables), et ceux qui les ont déjà sont forcément des fans hardcore qui achèteront tout ce qui arborera le logo Secret Chiefs, d'autant plus qu'ils découvriront deux, voire trois nouveaux titres au passage !

Aucun commentaire: